Bilan de compétences : Le champ des possibles

Nous y voici, c’est le dernier article de la série dédiée au bilan de compétences

Pour clotûrer le sujet, je te dévoile dans cet article les 5 options habituellement disponibles parmi lesquelles tu pourras choisir avant de commencer à ficeler sérieusement ton nouveau projet professionnel.

Tu es prêt ? 

Allez, go ! 🚀

Le Bilan de Compétences : Le champ des possibles

Avant de rentrer réellement dans le vif du sujet de ton projet professionnel, tu vas explorer avec ton consultant en bilan de compétences les options disponibles.

Généralement, il y en a 5 :

⁉️ Changer tout

⁉️ Mobilité externe

⁉️ Mobilité interne

⁉️ Créer son entreprise

⁉️ Ne rien changer du tout

1 – Changer tout

En mode bulldozer, machine de guerre ou tout autre outil de remise à zéro !

Avec l’option changer tout (qu’on appelle aussi reconversion), tu changes non seulement d’entreprise, mais aussi de métier ! Attention les vélos, ça déménage !

Avec l’option de la création d’entreprise, c’est celle qui engendre le plus de changement. Parfois, il te faut définir un projet de formation pour acquérir les compétences qui te manquent. Dans d’autres cas, tu vas apprendre à te redéfinir complètement dans un nouveau poste et sur une nouvelle entreprise ou un nouveau secteur d’activité.

On arrive généralement à cette option lorsqu’on s’ennuie ou on ne se sent pas à notre place dans notre métier ou encore lorsque les valeurs de l’entreprise ne nous conviennent plus, l’environnement de travail nous pèse et on a perdu le sens du travail.

Comme pour chaque chose dans la vie, il y a des avantages et des inconvénients…
En inconvénient, par exemple, c’est parfois un parcours long et difficile et on peut avoir l’impression de tout recommencer à zéro 😱
En avantage, c’est l’occasion de faire le métier dont on rêve ou d’améliorer son quotidien professionnel.

Bilan de compétences : Tu veux le guide ?

Inscris-toi, c'est gratuit !

Nous ne spammons pas ! Désinscription en 1 clic 🙂

2 – Mobilité externe

Dans cette alternative, on change d’entreprise mais pas de métier. Le changement est donc moins important que dans le point précédent mais cela nécessite toutefois de retrouver le poste qui nous correspond dans une autre entreprise.

Pour réaliser cet objectif, tu vas analyser les compétences nécessaires, celles que tu as déjà et apprendre à les valoriser pour convaincre ton futur employeur qu’il fait le bon choix !

La mobilité externe te permettra d’améliorer tes conditions de travail (meilleurs horaires, meilleure rémunération, plus près de chez toi, collègues plus sympas, etc.).

Cette option se déroule la plupart du temps en plusieurs étapes :
– D’abord, il faudra analyser le marché de l’emploi sur ta zone géographique, à moins que tu n’aies aucune attache, auquel cas tu peux aller là où le marché est le plus porteur ;
– Ensuite, mettre à jour ton CV et tes profils professionnels ;
Passer des entretiens de recrutement en n’oubliant pas de vérifier que cela correspond bien à ce que tu attends ;
– Et enfin, l’étape tant attendue, le Saint Graal ! Signer ta promesse d’embauche et démissionner de ton poste actuel ! 🍾

3 – Mobilité interne

À l’inverse de l’option précédente, avec la mobilité interne, on change de métier mais pas d’entreprise

De mon point de vue (mais ce n’est que le mien !), c’est l’option qui met le moins la foire dans notre vie ! En effet (à moins que nous ne soyons salarié dans une entreprise énorme), on change de job, c’est sûr, mais l’environnement reste assez consistant. On pourra toujours retrouver ses collègues, certains services sont communs à tous les postes de l’entreprise, le big boss reste le même, etc. 

Ce n’est pas pour autant que c’est à prendre à la légère car il faudra quand même que tu démontres que tu as les capacités et les compétences pour occuper ce nouveau poste. Donc, prépare-toi sérieusement pour ne pas risquer la douche froide !

@TMCtv's video Tweet

Si tu ne l’as pas vu, il faut !

4 – Créer ton entreprise

C’est toi qui voulais du changement !

Toujours de mon point de vue, cette option est de loin la plus flippante mais aussi la plus enrichissante !

Nous avons la chance de vivre à une éposque où on peut créer une entreprise facilement et qu’on n’est plus obligé d’échanger ça contre l’un de nos reins (en plus du foie et d’un poumon !). On sait tous que ça n’a pas toujours été comme ça et que dans certains cas, t’avais pas encore gagné un sou que ton « ami » du RSI t’avait déjà mis sur la paille…

Pour autant, Achtung ! (oui je parle aussi allemand ! enfin, juste pour dire attention et commander une bière dans un bar 🤣), pour créer ta boite, il te faut dans tous les cas ces 2 choses :
L’idée (ah bon ? 🙄)
La passion pour ton projet. La vie d’entrepreneur n’est ni une promenade de santé, ni un long fleuve tranquille… ⬅️ Ça ressemblerait plutôt à ds montagnes russes et tu vas prendre toute la notion de l’expression « ascenseur émotionnel » ! 

Donc, dans le cadre de la création d’entreprise, le premier conseil que je peux te donner, c’est de ne jamais te lancer dans l’entrepreneuriat par dépit…

5 – Ne rien changer du tout

Il arrive parfois qu’après avoir creusé, analysé et tout retourné dans tous les sens que tu arrives à cette dernière option. Là, tu te dis « punaise, la déception ! tout ça pour rien ! »

Et moi, je te réponds « non! », quand tu arrives à la conclusion de ne rien changer du tout, c’est que c’est toi qui a changé ou en tout cas, la perception que tu as de ton quotidien professionnel. 

Peut-être as-tu mis en lumière de nouvelles priorités ? Peut-être as-tu pris conscience que ton job te permet de passer beaucoup de temps en famille, que tu habites à 10 minutes, que tes collègues sont chouettes ou tout autre élément qui t’invite à te dire « Ben non, finalement je suis bien dans mon job ! »

Parfois encore, un entretien annuel avec ton supérieur te fait prendre conscience de ta valeur pour l’entreprise alors que tu avais l’impression de faire partie des meubles. Ou encore, tu avais commencé à penser à changer suite à une journée difficile (de 💩 pour les intimes !)

Donc, ne t’en fais pas si tu décides de ne rien changer : ta perception de la situation, elle, a changé !

Bilan de compétences : Le champ des possibles

Ce qu’il faut retenir de cet article :

Lorsqu’on fait un bilan de compétences, à un moment donné, il va falloir décider entre plusieurs options, notamment celles-ci : 

Changer tout

– Mobilité externe

– Mobilité interne

Création d’entreprise

– Ne rien changer du tout.

Dans tous les cas, ce bilan de compétences t’est utile car il te permet de tracer une feuille de route dans le cas où tu entreprends un nouveau projet professionnel ou à prendre conscience que tout ne va pas si mal que ça ! 

Si tu es en période de doute et que tu as envie d’aller plus loin, un petit email ou un petit rdv pris et hop, le tour est joué, on en parle !

➡️ Toutes les infos sur notre formule Bilan de Compétences

C’est par ici ! 💼

Oh bonjour ! Et bienvenue !

Inscris-toi

Fais partie d'une communauté qui te ressemble et reçois les dernières actualités et offres promotionnelles en avant-première

Nous ne spammons pas ! Tu peux te désabonner en 1 clic !