Procrastination, 5 astuces pour la contrer

Ah la procrastination, ce fléau ! 

Déjà, on va commencer par une petite définition ! On a parfois tendance à l’associer à de la paresse alors qu’en fait, c’est le fait de retarder délibérément une tâche ou une mission jusqu’à ce qu’on soit obligé de s’en occuper en catastrophe, voire de ne pas la faire du tout.

Il y a plusieurs causes, je t’en parle dans le point n°1 et je te propose dans cet article 5 façons de contrer cette habitude.

Alors, ne reporte pas la lecture de cet article, le meilleur moment, c’est maintenant !

Procrastination, 5 astuces pour la contrer

Alors, déjà, tu peux recommencer à respirer, ce n’est pas une fatalité. Et surtout, il existe quelques techniques pour la contrer et la « driver » au quotidien ! Je vais t’expliquer tout ça et te proposer les solutions suivantes :

🤔 Identifier les raisons

🗓️ Instaurer des routines

🍅 Utiliser le Pomodoro (Oh ouiiiii !)

💭 Pratiquer la visualisation

⏯️ Faire des pauses régulières

 

Allez, on plonge 🤿

1 – Identifier les raisons de ta procrastination

Comme je te le disais en introduction, il y a plusieurs causes et la première méthode pour en finir avec cette (mauvaise) habitude est d’en identifier les causes.

Pourquoi donc reportes-tu cette tâche ??? Parmi les raisons possibles connues : 

– elle est trop compliquée
– la deadline est trop loin
– j’ai déjà plein de trucs à faire
– je suis fatigué, malade
– j’ai pas envie (on recommence : pourquoi ?)
– ça sert à rien que je m’y mette, la deadline est trop courte
– je suis perfectionniste
– je ne sais pas planifier
– j’ai demandé des explications et on ne m’a pas répondu

À chaque cause, sa solution

– Trop compliquée : découpe-la en petits morceaux
– Deadline trop loin : fixe-toi en une plus proche
– Tu as plein de trucs à faire : utilise les outils de priorisation (hello Eisenhower) et planifie
– Tu es fatigué, malade : reviens-y dès que tu es en meilleure forme
– Tu n’as pas envie : redemande-toi pourquoi jusqu’à ce que tu aies une réponse plausible
– Deadline trop courte : demande un délai supplémentaire (en argumentant)
– Tu es perfectionniste : « le mieux est l’ennemi du bien », « mieux vaut fait que parfaitement à faire » ! De plus, la perFection est une notion de perCeption ! Ce qui est parfait pour toi ne l’est peut-être pas pour quelqu’un d’autre et inversement.
– Tu ne sais pas planifier : utilise la matrice Eisenhower et si vraiment, ça ne vient toujours pas, réfléchis à l’inverse : « quelles sont les pires conséquences de quelque chose que tu ne fais pas ? »
– Tu n’as pas de réponse à ta demande d’explications : fais une relance en appuyant sur le fait que tu ne peux pas avancer sans les infos demandées.

Gestion du stress : Tu veux le kit de survie ?

Inscris-toi, c'est gratuit !

Nous ne spammons pas ! Désinscription en 1 clic 🙂

2 – Instaurer des routines

Si tu as lu mon article de la semaine dernière (Le Cerveau est une feignasse) alors tu sais déjà que ton cerveau adooooore les routines parce qu’il peut tout exécuter en mode automatique !

C’est pourquoi, mettre en place quelques routines est un excellent moyen de lutter contre la procrastination, car tu vas faire des choses sans même y penser.

Oui, je sais, tu vas me répondre que tu ne peux pas tout passer au format routine et je suis d’accord avec toi, mais fais-le pour tout ce qui est envisageable.

Ça peut être du sport, du meal prep (je te ferai un article là-dessus un jour, promis !), l’entretien de la maison, des activités de méditation, de journaling, tout ce que tu peux faire rentrer dans la case « routine » ! 

Ah et n’oublie pas qu’il faut en moyenne 21 jours pour que l’habitude soit prise, donc tu auras 3 semaines un peu difficile où il va falloir que tu te forces et que tu n’oublies pas ce que tu as prévu de faire. Pour cela, je te conseille un petit gestionnaire de tâches, Todoist, super facile à utiliser et dont la version gratuite est laaaargement suffisante ! Tu pourrais même y prendre goût et ne plus t’en passer même après être passé en mode automatique 🤩

Faire des pauses : pour améliorer sa concentration et gagner en énergie. /  Skoolup

3 – Utiliser le Pomodoro

Le sauveur de tous ceux qui ne savent pas s’organiser ! 🙋🏻‍♀️ hello, c’est moi ! Enfin, c’était moi avant de découvrir cet outil.

En plus, c’est bête comme chou, je t’explique !

Le Pomodoro, c’est un minuteur en forme de tomate, tu as sûrement vu ça chez ta maman ou ta mamie (en fonction de l’âge que tu as !).

Je te dis ce qu’il faut faire et je te dis ensuite comment l’utiliser dans l’air du temps ! Bah oui, le minuteur en forme de tomate, à part dans un magasin d’antiquités, ça va être compliqué 🤣

Tu vas « forcer » ton cerveau à se mettre à bosser sérieusement pour 25 minutes. En lui promettant bien sûr une récompense à la hauteur de l’effort !

Au bout, de ces 25 minutes de concentration intense, tu vas prendre une pause de 5 minutes. Là, tu vas te rendre compte que tu as bien avancé dans cette première phase et tu auras tout naturellement envie de remettre le compteur à zéro et de recommencer.

Quand tu as fait 4 sessions, donc tu as bossé 2 heures, tu prends une pause plus longue, 20 à 30 minutes.

Je ne peux que te recommander vivement d’essayer si tu ne connais pas, ça a été un véritable sauveur pour moi. Je te l’ai déjà dit, je suis d’un naturel très distrait, rester focus me demande un effort considérable. Même maintenant, alors que j’ai mis en place les techniques de gestion du temps, il m’arrive encore de me servir du Pomodoro pour les jours bof !

Bien sûr, tu t’en doutes, en 2023, il y a des applis pour utiliser la technique du Pomodoro, sur ton tél ou sur ton ordi. Pour ma part, j’utilise Be Focused, qui veut bien dire ce que ça veut dire !

Ou encore, le bon vieux minuteur sur ton téléphone fait aussi l’affaire. (mais moins cool parce que tu ne peux pas voir combien de Pomodoro tu as fait dans la journée 😎).

4 – Pratiquer la visualisation

Exercice un peu difficile en approche, car il va s’agir de te projeter après l’accomplissement de la tâche sur laquelle tu procrastinais jusque-là.

Tu vas donc te visualiser et imaginer ce que tu ressens après avoir terminé ce truc que tu repoussais sans cesse. Comment te sens-tu ? Soulagé ? Fier ? Va plus loin dans la visualisation ! 
Tu reçois des éloges de ton manager, ton client est ravi, tes collaborateurs viennent te voir pour te demander de l’aide ou des conseils

En allant encore plus loin, rends-toi compte que tu t’es fait un monde de pas grand-chose et que maintenant que c’est terminé, et bien, ce n’était pas si difficile !

De toutes les techniques pour contrer la procrastination, celle-ci est celle que j’ai eue le plus de mal à mettre en application. Les personnes créatives avec beaucoup d’imagination ont plus de facilité que les autres. 

Donc, si jamais ça ne glisse pas aussi bien que ce que tu souhaiterais, tu peux insister si tu penses que tu finiras par y arriver ou t’essayer au Pomodoro qui est une méthode un peu plus tangible.

5 – Faire des pauses régulières

Comme tu le sais, on ne peut pas espérer être productif non-stop de 8h à 18h. Il est primordial de faire des pauses surtout lorsqu’on s’attaque à un projet qu’on repousse depuis trop longtemps et qui commence à être urgent 😬

Faire des pauses réduit la charge mentale et permet à ton cerveau de recharger ses batteries. Cela peut consister en quelques pas, quelques étirements, se faire couler un kawa, traîner sur les réseaux sociaux (oui, mais pas trop longtemps), etc. 

Si tu utilises le Pomodoro, les pauses arrivent d’elles-mêmes à la fin de chaque période que tu as définie. Autrement, il faut que tu penses à t’arrêter régulièrement si tu ne veux pas te griller les neurones

Tu verras qu’après une pause, tu peux te remettre au boulot et de reconcentrer assez facilement. L’important est que tu sois capable de discerner le moment où tu dois faire une pause. 

Être moins stressé t’aide à ne pas te laisser glisser sur la pente du « procrastineur » professionnel ! 

Pause GIF | Gfycat

La pause, une solution évidente !

Procrastination, 5 astuces pour la contrer

Ce qu’il faut retenir de cet article :

La procrastination n’est ni une fatalité, ni une maladie, ni une façon plus jolie d’appeler la paresse ! 

C’est quelque chose que l’on fait tous à plus ou moins grande échelle et qui peut être contrer par des méthodes simples telles que :

– en identifier les causes

– instaurer des routines

– utiliser le Pomodoro

– pratiquer la visualisation

– faire des pauses régulières.

Si ton cas est désespéré, commence par le Pomodoro, cela va t’aider à remettre ta productivité sur les rails ! Et dès que tu te sens prêt, mets en place d’autres techniques de gestion du temps pour maximiser ton efficacité quotidienne !

Allez, au boulot !

➡️ Tu veux en savoir plus sur la gestion du temps et du stress ?

Le cerveau est une feignasse

Le cerveau est une feignasse

J'aime parler de lui à la 3ème personne ! Il m'arrive souvent de penser d'ailleurs que j'ai beau lui donner des instructions, il est parfois en mode "ouais ouais, c'est ça, je vais en parler à mon cheval et s'il est d'accord, il se brossera les dents"... 😳 WTF ! C'est...

Améliorer sa productivité avec une « Done-List »

Améliorer sa productivité avec une « Done-List »

Dès qu'il est question de productivité et d'efficacité, beaucoup ne jure que par la ToDo list ! Et c'est une bonne chose ! Cependant, il y a un petit outil méconnu qui peut faire des miracles : la "Done-List". Bien souvent, on passe nos journées sur des tâches...

Oh bonjour ! Et bienvenue !

Inscris-toi

Fais partie d'une communauté qui te ressemble et reçois les dernières actualités et offres promotionnelles en avant-première

Nous ne spammons pas ! Tu peux te désabonner en 1 clic !